l’
immersion français
(french immersion)

État des choses
Immersion française en Louisiane

Le modèle le plus courant d'immersion française en Louisiane est celui d'immersion partielle à l'élémentaire. Il s'agit d'un programme facultatif qui permet aux étudiants de poursuivre le curriculum régulier de l'État de Louisiane, les cours d'anglais et de littérature (lecture, écriture et orthographe)étant dispensés par un enseignant anglophone. Le reste des cours, à savoir les mathématiques, les arts, les sciences et la vie sociale, est enseigné par un professeur d'école élémentaire diplômé: le maître utilise la répétition, les images, les gestes et tout autre outil approprié afin d'aider l'étudiant à comprendre et à accomplir la tâche requise. Le programme débute dès la première journée de l'enfant à l'école. Cela peut se produire au sein d'une ou deux classes de maternelle ou encore dans le cadre d'une classe de première année de la même école. Le champ d'action du programme s'étend à chaque année, avec l'addition de l'année scolaire consécutive.

On utilise le terme "élémentaire" (en anglais "early") pour décrire ce modèle puisqu'il débute en classe de maternelle ou encore en première année; le terme "partiel" implique que l'enseignement en français occupe environ 50% de la journée de classe. Idéalement, dans le cadre d'un programme d'immersion partielle, la proportion de l'enseignement en français par rapport à l'enseignement en anglais ne devrait pas être de moins de 60/40, où 60% de l'enseignement est donné en français et où 40% du reste du temps est alloué à l'enseignement de la langue anglaise. Les proportions varient mais pour mériter le nom de programme d'immersion, l'enseignement doit se faire en français pendant au moins 50% de la journée de classes. Une proportion moindre risquerait de ralentir le progrès de l'enfant dans l'acquisition de la compétence linguistique; cette situation entraînerait par la suite un apprentissage encore plus ardu pour les matières plus compliquées qui sont enseignées dans les classes supérieures, comme les sciences et les sciences sociales.

Il existe d'autres méthodes d'immersion, au Canada ainsi que dans les autres régions des États- Unis. C'est la situation d'immersion totale à l'élémentaire qui est la plus répandue: l'enfant y suit un enseignement à 100 % en français, dès la classe de maternelle ou de première année, et ce durant au moins quatre à cinq ans. Au cours de ce programme, comme dans la plupart des programmes d'immersion de Louisiane et d'ailleurs, la proportion d'enseignement en français diminue peu à peu au fur et à mesure que l'enfant progresse au cours de ses années scolaires, pour ne constituer enfin qu'une ou deux classes au niveau du high school: cela permet à l'étudiant de préserver sa compétence jusqu'au moment où il entrera à l'université ou encore sur le marché du travail.

Une autre forme d'immersion, très courante de nos jours au Canada, est l'immersion totale tardive. Il s'agit en gros du même processus que pour l'immersion totale à l'élémentaire, où l'enseignement dans son ensemble est donné dans la langue cible, mais c'est seulement dans les classes plus avancées que commence l'enseignement en français, en quatrième ou en septième année du système scolaire américain. Dans ce genre d'immersion, on consacre plus de temps à l'enseignement de la langue française, pendant plus longtemps et tout au long des années de high school.

Plusieurs études ont été effectuées au Canada et aux États-Unis, qui nous montrent que non seulement l'immersion donne à l'enfant une compétence linguistique supplémentaire, mais que l'enseignement dans une autre langue ne diminue en rien l'apprentissage des autres matières enseignées dans cette langue cible. Des études ont été effectuées récemment en Louisiane qui confirment ces résultats. En fait, plusieurs de ces études montrent même que les enfants obtiennent de meilleurs résultats scolaires dans ces domaines, surtout pour ce qui concerne les étudiants à problèmes.

Il y a en Louisiane huit paroisses où l'on retrouve des programmes d'immersion française: ce sont les paroisses d'Acadie, d'Assomption, de Calcasieu, d' Est Bâton Rouge, de Lafayette, d'Orléans, de St.Landry et de St.Martin. Tous ces programmes sont d'immersion partielle à l'élémentaire, débutant en maternelle. Trois des paroisses, à savoir Calcasieu, Assomption et St.Martin, ont atteint le niveau des études supérieures en 1998. À Calcasieu, à Orléans et à Est Bâton Rouge, on retrouve même des programmes d'immersion en espagnol, qui suivent à peu près le même cheminement que les programmes en français.

L'organisation du personnel enseignant varie selon les écoles. En général, les professeurs francophones se joignent au corps enseignant régulier, comme l'illustrent les tableaux aux pages huit et neuf. Ces situations permettent d'utiliser l'enseignement supplémentaire pour réduire le nombre d'étudiants alloués à chaque professeur mais aussi la charge d'enseignement de certains des autres professeurs, tout en offrant aux membres de l'équipe enseignante des minutes supplémentaires de préparation.

Un avantage non négligeable de l'éducation en immersion concerne l'accroissement de la participation parentale. Historiquement, plus particulièrement dans le sud de la Louisiane, les descendants des populations francophones se sont souvent sentis aliénés par rapport au système scolaire. Se voyant offrir une éducation dans leur langue ancestrale, plusieurs des familles commencent à nouer de nouveaux liens avec les écoles. Chacune des paroisses impliquées dans le mouvement de l'immersion comporte au moins un groupe parental de soutien qui s'occupe d'organiser des activités de toutes sortes: des ramassées de fonds, un fais-dodo annuel, l'établissement de partenariats entre les écoles et les hospices de la région où plusieurs résidents ne parlent pratiquement pas l'anglais, un pique-nique annuel au cours duquel les enfants démontrent fièrement ce qu'ils ont appris en chantant des chansons en français. De leur côté, les parents prouvent leur bonne volonté et leur soutien en préparant une courte pièce théâtrale en français et en participant à un tir à la corde dont le premier prix est une boite de livres.

Tous les systèmes scolaires qui se sont impliqués dans le programme d'immersion sont unanimes: les avantages d'un tel programme rendent les coûts de l'opération négligeables. Tous les parents, enseignants ou systèmes scolaires qui sont intéressés à obtenir plus d'informations à propos du programme d'immersion peuvent contacter la paroisse la plus proche, ou encore :

The Louisiana State Department of Education Region IV Service Center 1405 Chemin Pinhook Ouest, Suite 102 Lafayette, LA 70503

Téléphone: (318) 262-5208

Vous pouvez aussi contacter le CODOFIL à l'adresse suivante:

Conseil pour le développement du français en Louisiane (CODOFIL) 217 Rue Principale Ouest Lafayette, LA 70501

Téléphone: (318) 262-5810

général
programmes d'immersion

Overview -
French Immersion in Louisiana

In Louisiana the most common model of French Immersion is EARLY PARTIAL immersion. It is a voluntary program in which students follow the regular Louisiana school curriculum, the regular English language arts block (reading, writing, spelling) is taught by an English-speaking teacher. For the rest of the school day, students take their math, science, social living, art in French, taught by a certified elementary school teacher using repetition, pictures, gestures and any other appropriate means to help students understand and complete their tasks. The program begins from the child's first day in school. It can begin in one or two kindergarten classes or in a kindergarten and possibly a first grade class in the same school. The program grows by adding one level (grade) with each successive year.

This form of immersion is called EARLY immersion because it begins in Kindergarten or First Grade, and PARTIAL because French language instruction occupies approximately 50% of the instructional day. Ideally in a PARTIAL immersion program, the proportion of French instruction to English instruction should be no less than 60/40, with 60% of the instructional time conducted in the French language and with 40% of the instructional time devoted to English language instruction. Any number of combinations can and do exist, but in order to qualify as an immersion program, a minimum of 50% of the instructional day must be devoted to instruction in French. Any less would result in a slower improvement in language proficiency by the children, hence making it more difficult for them to follow the more complicated science and social studies curriculum of the upper grades.

There are other models of Immersion in Canada as well as in other parts of the United States. The most common is EARLY TOTAL immersion where the children begin their schooling in Kindergarten or First Grade in French for 100% of the instructional day for the first four to five years of school. In these programs as in most programs including those in Louisiana, the amount of instruction time in French usually diminishes as the students advance in the grades with only one or two courses remaining through High School to allow the students to maintain their proficiency until they enter the university or the work force.

Another form of immersion often seen in Canada today is called LATE TOTAL immersion. It is essentially the same as EARLY TOTAL immersion with 100% of the instructional day in the target language, but the French language instruction begins in a later grade, such as Fourth Grade or Seventh Grade. In the case of LATE immersion, a greater percentage of time is devoted French language instruction for a longer period through High School.

Multiple studies have been done in Canada and the United States that show that in addition to giving a child proficiency in a second language, immersion instruction in another language does NOTHING to hinder the child's progress in the subject area in which the target language is used as the language of instruction. More recently studies have been conducted in Louisiana with the similar results. Many of these studies have shown as well that the children performed better in those subjects to a statistically significant degree with the greatest degree of benefit shown for at- risk students.

In Louisiana there are French Immersion programs in the following parishes listed in alphabetical order: Acadia, Assumption, Calcasieu, East Baton Rouge, Lafayette, Orleans, St. Landry and St. Martin. All of these programs are EARLY PARTIAL immersion beginning in Kindergarten with three of them, Calcasieu, Assumption and St. Martin, having reached the secondary level as of 1998. Three Louisiana parishes, Calcasieu, Orleans and East Baton Rouge, offer Spanish immersion as well using much the same format as for French Immersion.

Several different formulas exist for staffing these programs. The most common formula features at least some of the French teachers as additions to the regular faculty as shown in tables on pages eight and nine. In these situations the additional instructional time is used to reduce pupil- teacher ratios in the school or to lighten the teaching load of some of the other teachers in the school by offering the other members of the team additional minutes of planning time.

Another benefit of Language Immersion is increased parental involvement. Historically in South Louisiana especially the people of French and Afro-French decent have not felt a part of the school system. By offering instruction in the ancestral language of many of the families, they begin to feel a partnership with the school. All of the parishes involved have at least one parent support group which organizes activities of many sorts ranging from fundraising to a yearly fais- dodo, to organized partnerships between the schools and local nursing homes where many of the elderly residents speak little or no English, to the yearly picnic where the children have a chance to show what they have learned by performing some French songs. The parents show their support by performing a short skit IN FRENCH and by participating in a tug-of-war for the grand prize of a box of books.

It is the general consensus of all school systems involved in the French Immersion Program to date that the benefits far outweigh any additional the program may incur. All parents, educators or school systems interested in exploring this program should contact the parish nearest them.

The Louisiana State Department of Education, Region IV Service Center,1405 W. Pinhook Road, Suite 102, Lafayette, LA 70503

Telephone (318) 262-5208]
or

The Council for the Development of French in Louisiana (CODOFIL), 217 Rue Principale Ouest, Lafayette, LA 70501

Telephone (318) 262-5810].

general
participating schools




  

Send your comments or questions to info@actioncadienne.org
Web site development by Scott Long, LONGevity Design